Les fantômes du Trianon

Paranormale ou non, l’expérience vécue le 10 août 1901 par deux Anglaises, Charlotte Anne Moberly, dite Annie, et Eleanor Frances Jourdain, dans les jardins du Petit Trianon ne laisse pas d’étonner.

Ce jour-là, il fait chaud et orageux… Les deux Anglaises, qui visitent Versailles ensemble, cherchent Trianon. Oppressées par la chaleur et aussi par une sorte d’angoisse diffuse, elles se perdent dans les jardins, mais croient finalement pouvoir retrouver leur chemin grâce aux indications de deux hommes qu’elles ont croisés, vêtus d’un long manteau, coiffés d’un tricorne et portant une bêche – des jardiniers, sans doute. Marchant toujours sous le soleil, les deux femmes arrivent près d’une maison où se tiennent une petite fille d’une douzaine d’années et une femme, toutes deux habillées de robes surannées. Plus loin, elles arrivent aux abords d’un pavillon chinois près duquel un homme au visage menaçant et vérolé est assis. C’est alors qu’elles sont abordées par un autre homme, grand, beau, avec des cheveux bouclés et une grande cape, qui leur dit de tourner à droite. Ce qu’elles font, et en arrivant près d’une petite maison aux volets clos, elles voient alors une femme, avec un fichu vert et un chapeau blanc, qui dessine et qui lève soudain la tête : Annie ressent alors une impression désagréable, mais très vite, un homme, que les deux femmes prennent pour un serviteur, vient les chercher pour les emmener au Trianon tout proche où elles sont brusquement environnées par une noce.

4887366

Quelques jours plus tard, les deux Anglaises conversent et elles se rendent compte qu’elles n’ont pas vécu exactement la même expérience… En effet, seule Eleanor a vu la femme et la petite fille tandis qu’Annie est la seule à avoir vu la dessinatrice – une femme dont Annie a reconnu les traits et l’attitude sur un portrait de Marie Antoinette par Wertmüller. L’année suivante, Eleanor et Annie, qui ont entrepris certaines recherches, identifient l’homme au visage vérolé – le comte de Vaudreuil, proche de la reine et amant de Mme de Polignac.

accouchement-ma-facebook

Comment interpréter cette curieuse histoire ? Trop de soleil ce jour-là ? Peut-être, mais à en croire Annie et Eleanor – qui publient leur récit en 1911 sous le titre An Adventure sous leurs noms de plume, Elisabeth Morison et Frances Lamont – elles auraient eu accès à des reliquats de mémoire laissés par Marie Antoinette lors de ces journées particulièrement chargées en émotion, et l’électricité de l’air, due au temps orageux, aurait facilité le phénomène. La reine aurait en effet séjourné à Trianon en octobre 1789, époque à laquelle la famille royale a été ramenée aux Tuileries. A contrario, l’hypothèse d’une grande fatigue à cause de la chaleur et d’une certaine confusion mentale à la suite de cette fatigue reste plus cartésienne. Mais les deux femmes n’en démordront pas et leur histoire va être adoptée par le public, comme un élément romantique et exotique.

bvo-01-versailles-petit-trianon_1_1_1

Le plus curieux, c’est que cette histoire ressort dans les années 1950. Guy Lambert, spécialiste de l’histoire de Paris, suggère une époque différente qui collerait mieux selon lui à l’expérience d’Annie et Eleanor – la fin du règne de Louis XV plutôt que la fin du règne de Louis XVI. Après les deux Anglaises, d’autres personnes ont affirmé avoir croisé à Versailles des personnages étranges, vêtus à la mode du 18e siècle. Il y a aussi l’hypothèse séduisante d’un spectacle costumé qui aurait abusé les deux visiteuses et les autres touristes par la suite… Plus troublant : en 2013, Franck Ferrand évoque l’existence de plans d’un pavillon chinois exactement conforme à la description donnée par les deux Anglaises, un pavillon qui n’existe plus et qui n’est représenté que sur ces planches perdues dans un fonds d’archives délaissé.

Quelques livres pour aller plus loin :

Charlotte Anne Moberly et Eleanor Jourdain, The Ghosts of Trianon : The complete « An adventure » – en français, Les fantômes du Trianon

téléchargement (2)

Lucille Iremonger, The Ghosts of Versailles : Miss Moberly and Miss Jourdain and their adventure

téléchargement (1)

I.Stuge-Whiting, The mystery of Versailles : a complete solution

Claude Seignolle, Invitation au château de l’étrange

51XniRhUFxL._SX337_BO1,204,203,200_

Didier Audinot, Les mystères de Trianon. Voyage vers l’au-delà

téléchargement (5)

Pour approfondir la matière historique :

Christophe Fouin, Thomas Garnier, Christian Milet, Didier Saulnier et Catherine Pégard, Les paradis secrets de Marie Antoinette : le hameau de la Reine et le Petit Trianon

téléchargement (7)

Elisabeth Reynaud, Le Petit Trianon et Marie Antoinette

Pierre Arizzoli-Clémentel, L’album de Marie-Antoinette : vues et plans du Petit Trianon à Versailles

Jérémie Benoît, Le Petit Trianon, château de Marie-Antoinette

51YOtLwQKOL._SX195_

Jérémie Benoît, Les Dames de Trianon

416RqBgpL1L._SX195_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :