Policier classique – Un meurtre sera commis le…, d’Agatha Christie

L’action de ce roman culte se déroule dans le petit village de Chipping Cleghorm, au début des années 1950, dans le comté du Middleshire. Un vendredi matin, les habitants trouvent dans la gazette locale une annonce inhabituelle : « Un meurtre est annoncé, qui aura lieu le vendredi 29 octobre à six heures trente de l’après-midi à Little Paddocks. Les amis sont priés de tenir compte de cette invitation, qui ne sera pas renouvelée ». Les villageois sont abasourdis, à commencer par Miss Letitia Blacklock, la propriétaire du domaine Little Paddocks. Les hypothèses fusent : il s’agit d’une stupide et macabre plaisanterie, ou d’un canular bien culotté ou alors l’auteur de l’annonce organise en réalité une murder party chez Miss Blacklock – qui n’est au courant de rien. Le voisinage, émoustillé, est présent au complet à Little Paddocks en fin d’après-midi, sous les prétextes les plus divers, et l’on décide finalement de faire contre mauvaise fortune bon cœur et d’attendre l’heure fatidique dans la bonne humeur. A six heures trente, la lumière du salon s’éteint : un homme apparaît dans l’encadrement de la porte et ordonne aux personnes présentes de lever les mains. Des coups de feu éclatent. Lorsque la lumière revient, l’homme – un jeune homme étranger au village et nommé Rudi Sherz – gît sans vie sur le sol du salon. Parmi l’assistance villageoise, il n’y a qu’une seule blessée, Miss Blacklock elle-même, qui est blessée à l’oreille. L’enquête, menée par l’inspecteur Craddock, met en lumière plusieurs pistes, et la thèse criminelle est très vite privilégiée, mais qui était visé ? Rudi, Letitia ou quelqu’un d’autre ? Bientôt, deux autres meurtres sont commis à Chipping Clerghorm, ce petit village où il ne se passait jamais rien… Il devient urgent de découvrir la vérité.

Un job en or pour Miss Marple, isn’t it ? Ce classique des classiques au titre évocateur et non-conformiste est paru en version originale en juin 1950, sous le titre A Murder is Announced, et en version française en 1951. Cinquantième opus de la Reine du Crime, Un meurtre sera commis le… est souvent considéré comme l’un des meilleurs romans – voire le meilleur roman – mettant en scène Miss Marple.

Comme souvent chez Agatha Christie, les personnages abondent… C’est que Miss Blackclock, la vieille demoiselle chez qui se déroule le meurtre annoncé, loge un régiment chez elle : ses neveux, Patrick et Julia Simmons ; Dora Bunner, la meilleur amie de Miss Blackclock ; Philippa Haymes, employée de maison ; et Mitzi, la bonne qui est une réfugiée d’Europe centrale. Dans le village, il y a la foule des voisins curieux accourus pour assister au spectacle et qui se retrouvent sur la liste des suspects : Mrs Swettenham et son fils Edmund ; les deux amies Amy Murgatroyd et Miss Hinchliffe ; le colonel Easterbrook et son épouse Laura ; le vicaire et son épouse ; et Myrna Harris. La recherche du coupable est classiquement guidée par l’adage « Is fecit cui prodest »… Si c’est Letitia Blacklock qui est visée, le crime profiterait à deux jumeaux, les enfants d’un millionnaire qui avait fait de Letitia sa légataire universelle : la dame morte, « Pip » et « Emma » pourraient revendiquer ce qui reste de la fortune paternelle. Mais qui se cachent derrière ces surnoms ?

Première chose, donc : si vous n’aimez pas les romans remplis de monde, passez votre chemin… Sans aller jusqu’à la réalisation de petites fiches, ce genre de procédé littéraire n’est pas le plus facile à suivre. En même temps, l’argument « Murder Party » rend nécessaire l’introduction d’un nombre suffisant de candidats au meurtre, dans le rôle du meurtrier, du commanditaire et de la victime. Sinon, on a trop vite fait le tour. L’avantage de cette pléthore de personnages, c’est qu’il est très facile d’oublier l’identité du coupable : c’est donc aussi tout à fait possible de s’offrir une seconde, voire une troisième lecture avec le même plaisir de la découverte.

L’intrigue, introduite d’une manière réellement théâtrale, est soignée. L’univers de ce petit village anglais typique est conforme aux standards de la Reine du Crime. Les rebondissements s’enchaînent, les meurtres aussi, l’horizon s’obscurcit jusqu’au moment où la vérité jaillit. Une vérité bien amenée, il faut le dire.

Plusieurs adaptations – à la télévision, au théâtre, à la radio – et notamment, « Un meurtre sera commis le… » (1985), de la série britannique Miss Marple de BBC One, avec Joan Hickson dans le rôle de Miss Marple ; « Un meurtre sera commis le… » (2005), de la série britannique Miss Marple d’ITV, avec Geraldine McEwan dans le rôle de Miss Marple ; et « Murder Party » (2015), de la série française Les Petits Meurtres d’Agatha Christie de France2, où le personnage de Miss Marple est remplacé par le trio formé par le commissaire Laurence (Samuel Labarthe), la journaliste Alice Avril (Blandine Bellavoir)et la blonde et pulpeuse secrétaire Marlène (Elodie Frenck).

Un commentaire sur “Policier classique – Un meurtre sera commis le…, d’Agatha Christie

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :