Biographie – Léopold 1er et le clan Cobourg, d’Olivier Defrance

Né en 1790, Léopold de Saxe Cobourg pouvait prétendre à la vie d’un respectable propriétaire foncier ou d’un officier de réserve du Saint Empire germanique. Pourtant, les circonstances vont le propulser très rapidement dans les hautes sphères du pouvoir et lui offrir une destinée hors du commun, loin de ce chemin confortable mais terne tout tracé pour les cadets de famille. Plus que ses liens familiaux avec la prestigieuse cour des Romanov, ce sont ses qualités personnelles, son intelligence vive, son pragmatisme, son physique séduisant et ses aptitudes en matière de diplomatie qui lui donnent l’occasion de se faire remarquer par les plus grands personnages de son temps. Il est tour à tour l’époux de la princesse héritière Charlotte d’Angleterre, le souverain pressenti en Grèce et finalement le premier roi des Belges. Sa remarquable trajectoire influence l’avenir de sa très nombreuse famille. Parent attentif et oncle respecté, Léopold participe à l’établissement des siens dans les cours de France, de Prusse, d’Autriche, de Portugal et au sommet de l’Etat le plus puissant de l’époque : la Grande-Bretagne. L’histoire de Léopold et de sa famille nous permet de redécouvrir le 19e siècle, avec ses révolutions, ses guerres et ses aventures sur tous les fronts. Comment le premier roi des Belges et les siens se sont-ils adaptés à ces changements?  Léopold était-il le froid calculateur que l’on a décrit, l’homme sans cœur prêt à sacrifier le bonheur  des siens pour son ambition personnelle? Ce clan Cobourg a-t-il eu un réel impact sur la politique en Belgique et en Europe?

Tant et tant de questions passionnantes ! Elles sont mises sur la table et décortiquées par Olivier Defrance, dans un style absolument fluide et plaisant qui permet de faire défiler les pages et les chapitres comme s’il s’agissait d’un roman. L’auteur est historien diplômé de l’Université Libre de Bruxelles : il est spécialisé dans l’étude des monarchies européennes aux 19e et 20e siècles – un sujet riche et multiforme qu’il traite avec talent en faisant la part belle aux extraits de sources. On touche littéralement du doigt les mentalités de ce temps à la fois si proche et si lointain : celui du 19e siècle européen au moment où les puissances qui feront de l’ombre au Vieux Continent sont encore en plein développement.

S’il y a bien un roi dont l’existence est mentionnée aux écoliers, c’est bien Léopold, le « Nestor de l’Europe » – à égalité avec Albert 1er. L’existence… pas le règne, car Léopold 1er est souvent – voire toujours – ravalé à sa prestation de serment du 21 juillet 1831, comme s’il n’avait ensuite plus rien fait d’essentiel et de structurant pour la Belgique. Cet excellent ouvrage a le mérite de replacer l’homme dans son siècle, le roi dans son œuvre, au sens large – car les deux valent la peine d’être redécouverts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :