A Alexandrie, la bibliothèque aux merveilles

Fondée en 288 avant notre ère, la bibliothèque d’Alexandrie, qui réunissait des milliers d’ouvrages (400.000 à l’époque de sa fondation, 700.000 à l’époque de César), était la plus célèbre bibliothèque de l’Antiquité. Par la volonté de Ptolémée 1er Sôter, Alexandrie était devenue la capitale culturelle du monde hellénistique.

La croissance du fonds s’explique très simplement : Ptolémée avait ordonné que tous les livres arrivés à Alexandrie par la mer – Alexandrie était l’un des plus grands ports de la Méditerranée – soient copiés à destination de la bibliothèque. Mais l’institution, qui prospéra sous la direction d’intellectuels prestigieux comme Apollonios de Rhodes, conservait tous les originaux. Certains ont vu dans ce procédé l’ancêtre du dépôt légal actuel.

061118-16-Library-Alexandria-History

L’ensemble des ouvrages conservés qu’on lisait habituellement à voix haute était traduit en grec, notamment le Pentateuque qui avait requis plus de 70 jours de travail de la part des représentants des tribus juives mandatés pour cette mission. Des catalogues alphabétiques ont été établis dès les origines de la bibliothèque, avec, pour chaque ouvrage, des références biographiques relatives aux auteurs et une description bibliographique.

Malgré la concurrence de Pergame dès le 2e siècle avant Jésus-Christ, la bibliothèque conserve une place de choix dans le paysage culturel de l’époque – une position renforcée par le sac d’Athènes par Sylla en 86 qui fit émigrer les érudits athéniens vers Alexandrie.

clb_100115a

Comment un centre culturel aussi fécond a-t-il pu disparaître ?

Il y a l’inévitable usure des manuscrits, bien sûr… Mais encore ? On peut incriminer certains faits militaires et politiques – comme la guerre entre César et Pompée, la visite de Caracalla à Alexandrie en 215, le conflit entre Aurélien et Zénobie – ou des circonstances religieuses – les conflits entre les cultes païens et le christianisme aux 4e et 5e siècles – toutes explications auxquelles il faut ajouter des phénomènes naturels, comme les raz-de-marée et les séismes qui ont modifié la côte Nord de l’Afrique entre 115 et 630 après Jésus-Christ. On a aussi pensé à une conséquence de la conquête arabe, mais les sources manquent, pour une raison simple : cette histoire n’était qu’un faux forgé par les Croisés pour discréditer les musulmans.

Que sont devenus les milliers de manuscrits contenus dans cette bibliothèque de légende?  C’est une question en suspens depuis plus de 15 siècles…

Quelques livres pour aller plus loin :

Mostafa el-Abbadi, Vie et destin de l’ancienne bibliothèque d’Alexandrie

Frédéric Barbier, Histoire des bibliothèques, d’Alexandrie aux bibliothèques virtuelles

téléchargement

Luciano Canfora, La véritable histoire de la Bibliothèque d’Alexandrie

téléchargement (2)

Derek Adie Flower, Les rivages de la connaissance. L’histoire de l’ancienne bibliothèque d’Alexandrie

téléchargement (3)

André Paul, La Bible et l’Occident. De la bibliothèque d’Alexandrie à la culture européenne

téléchargement (4)

Ahmed Youssef, Les sept secrets de la Bibliothèque d’Alexandrie

51Z5NDXPHVL._SX445_BO1,204,203,200_

Des romans :

Jean-Pierre Luminet, Le Bâton d’Euclide : le roman de la bibliothèque d’Alexandrie

téléchargement (1)

Steve Berry, L’énigme Alexandrie
51em7ma0e4L._SX210_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :