L’affaire Fualdès

A Rodez, dans la nuit du 19 au 20 mars 1817, l’ancien procureur impérial Joseph Bernardin Fualdès est égorgé et son corps est jeté dans l’Aveyron. Très vite, des rumeurs évoquent des instruments, un orgue de Barbarie et une vielle, dont les assassins auraient fait jouer pour couvrir les cris de la victime… La légende de la chanson qui tue est née.

7788967179_portrait-d-antoine-bernardin-fualdes

L’enquête menée tambour battant révèle l’implication des habitants de la maison Bancal, un tripot situé non loin de la demeure de Fualdès, ainsi que la responsabilité de proches du magistrat assassiné, tous animés de mobiles crapuleux. Mais cette thèse ne suffit pas à l’opinion publique qui y ajoute quantité de détails, fantasmés pour la plupart. Le procès se tient du 18 août 1817 au 13 septembre, mais son verdict est invalidé : en cause, non seulement les esprits échauffés par cette parodie de justice menée par le parti royaliste, mais aussi un vice de forme imputables aux greffiers. Le second procès, qui se déroule du 25 mars au 5 mai 1818, tient à nouveau plus du grand guignol que de l’action sereine de la justice, entre les interventions déconcertantes de Clarisse Manson et le repentir spectaculaire de certains complices… Tant et si bien qu’un troisième procès est organisé du 21 décembre 1818 au 15 janvier 1819.

image

Aujourd’hui encore, le doute demeure… Joseph Bernardin Fualdès était membre du Tribunal révolutionnaire et proche de Barras : de son vivant, il avait prétendu être très bien informé de certaines affaires délicates, comme le sort du jeune roi Louis XVII. Le propre fils de Fualdès était convaincu que les renseignements détenus par son père auraient pu  remettre en cause la légitimité de Louis XVIII. On a aussi évoqué le rôle de Fualdès dans l’échec du complot de Rodez en 1814 et le désir de vengeance de royalistes locaux.

150px-Clarisse_Manson

Deux siècles après les faits, peut-on encore espérer élucider cette sombre affaire ?

Quelques livres pour aller plus loin :

Paul Astruc, Jean-Michel Cosson et Jean-Philippe Savignoni, Les grandes affaires criminelles de l’Aveyron

51BFehMo-YL._SY291_BO1,204,203,200_QL40_

Bernard Combes de Patris, Un grand mystère judiciaire. L’affaire Fualdès d’après des documents inédits

71tjUz-Ez7L

E. Rual, L’affaire Fualdès (1817)

9544486828

Henry Buisson, Les assassins du Procureur Fualdès

images (1)

L’affaire Fualdès. Le sang et la rumeur (2017)

téléchargement (1)

Michel Louis Rouquette, La rumeur et le meurtre. L’affaire Fualdès

téléchargement (2)

Pierre Darmon, La rumeur de Rodez. Histoire d’un procès truqué

téléchargement (3)

Jean-Michel Cosson, Histoire des rues de Rodez

téléchargement (4)

Pierre Bellemare et Jean-François Nahmias, Les grands crimes de l’histoire

téléchargement (5)

13 énigmes criminelles (Archives du crime – collection dirigée par Léon Treigh)

7290_1

Philippe Méraux, Clarisse et les égorgeurs. L’affaire Fualdès

51G7QXRQ0VL._SX311_BO1,204,203,200_

Arthur Bernède, L’affaire Fualdès

51rt567wBwL._SY346_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :