L’affaire Grégory

Le mardi 16 octobre 1984, à 21h15, le corps d’un petit garçon de 4 ans, Grégory Villemin, est retrouvé dans la Vologne à Docelles, dans les Vosges, à 7 km en aval de Lépanges-sur-Vologne, où sa mère Christine avait signalé sa disparition quelques heures plus tôt. L’enfant a les pieds, les mains et la tête liés par des cordelettes, et son bonnet est rabattu sur son visage.

images (2)

Les gendarmes sont immédiatement persuadés que l’assassin de Grégory est un proche qui vouerait une haine et une jalousie féroces à Jean-Marie Villemin, le père du petit garçon. En effet, depuis le mois d’août 1981, les grands-parents de Grégory ainsi que d’autres membres de la famille Villemin sont victimes d’un harcèlement téléphonique et épistolaire, avec des menaces qui visent nommément le « Chef », surnom que le « corbeau », par allusion à l’affaire de Tulle (1917-1922) et surtout au film de Clouzot, donnait à Jean-Marie Villemin. Trois semaines après le meurtre, Bernard Laroche, le cousin germain de Jean-Marie, est inculpé. Des soupçons infondés pèseront ensuite sur la mère de Grégory. Près de 33 ans après les faits, en 2017, l’enquête sur ce meurtre affreux connaît un incroyable rebondissement avec la mise en examen de Marcel et de Jacqueline Jacob, le grand-oncle et la grand-tante de l’enfant.

250px-Lettre_du_corbeau_affaire_de_l'assassinat_du_petit_Grégory

Dès le début, l’affaire Villemin a passionné et divisé la France entière.  Une affaire exceptionnelle, à plus d’un titre : le temps écoulé depuis la commission des faits qui restent non élucidés ; le contexte de harcèlement et de division familiale ; le profil de la victime – un petit garçon de 4 ans ; et enfin le rôle joué par les médias, omniprésents et intrusifs. Il s’agit sans aucun doute de la plus grande énigme policière française de ces dernières décennies. Rarement une affaire criminelle aura à ce point retenu l’attention des médias et du grand public, soulevant d’innombrables interrogations, provoquant de très vives controverses et suscitant surtout l’espoir de connaître un jour l’identité du ou des auteurs de cet odieux assassinat.

A.Gregory163

Faudrait-il finalement ne voir en l’affaire Grégory qu’un tragique fait divers ? Oui et non : ce dossier criminel hors normes ne permet-il pas de toucher du doigt l’évolution des mentalités au cours du dernier quart du 20e siècle ? Avant l’affaire Grégory, il y avait bien eu d’autres meurtres d’enfants (l’affaire en Bruay-en-Artois en 1972 ; l’affaire Ranucci, de 1974 à 1976 ; l’affaire Patrick Henry en 1976), mais en 1984, c’est toute une société qui doit apprendre à appréhender les crimes capitaux sans plus recourir à la peine de mort. Au traumatisme collectif de la mort d’un enfant, s’ajoute l’épouvantable dérive médiatique : la pression constante exercée par les médias sur les enquêteurs a clairement entravé les devoirs d’enquête et compromis les principes élémentaires du droit, comme la présomption d’innocence. Il y a aussi les ratés de la justice, avec en filigrane la réflexion qui mènera, après l’affaire d’Outreau, à la révision du rôle du juge d’instruction.

Au-delà du fait criminel lui-même, il y a bien l’Histoire – l’histoire des mentalités, l’histoire institutionnelle, l’histoire culturelle – et l’occasion d’en tirer les enseignements.

Pour aller plus loin :

Thibaut Solano, La voix rauque

41KdjnBX7lL._SX326_BO1,204,203,200_

Patricia Tourancheau, Grégory. La machination familiale

Colonel Etienne Sesmat, Les deux affaires Grégory

Gérard Welzer, L’affaire Grégory, ou la malédiction de la Vologne

CVT_Laffaire-Gregory-ou-La-malediction-de-la-Vologne_7651

Murielle Bolle, Briser le silence. Au cœur de l’affaire Grégory

41879s9oQQL._SX307_BO1,204,203,200_

Sur l’affaire de Tulle qui a inspiré le film de Clouzot : Jean-Yves Le Naour, Le Corbeau. Histoire vraie d’une rumeur

41EuPWhSxFL._SX308_BO1,204,203,200_

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :