Polar historique – Le mystère Giotto, d’Iain Pears

Cela fait plusieurs semaines que le général Taddeo Bottando, chef du Service de la protection du patrimoine artistique en Italie, rumine de sombres pensées. Il y a bien trop longtemps que son autorité est bafouée par l’insupportable Argan, un personnage influent qui a l’oreille de plusieurs figures politiques et qui ne manque pas une occasion de se montrer antipathique. C’est évident, l’homme qui s’est introduit dans les rouages du service n’a qu’une seule idée en tête : prendre la place de Bottando. C’est dans ce contexte houleux que réapparaît l’ombre de l’énigmatique Giotto, soupçonné par Bottando d’être un génial voleur de tableaux opérant en toute impunité depuis trente ans ! C’est une théorie étonnante que personne ne prend au sérieux, sauf l’enquêtrice Flavia di Stefano qui est bien décidée à tout mettre en œuvre pour venir en aide à son chef en réalisant un coup de filet historique. C’est à la demande de la belle que son fiancé, le marchand d’art Jonathan Argyll va profiter d’un voyage professionnel en Angleterre pour obtenir des informations. Et quelles informations ! C’est que le principal suspect est retrouvé mort, la nuque brisée au bas de ses escaliers. Un accident ? La maison est ancienne et les marches sont branlantes. Mais quand même, ce petit village britannique où il vivait est bien moins tranquille qu’il n’y paraît.

Giotto… Quel rapport entre un voleur de génie et Giotto di Bondone, ce Florentin célèbre du Trecento, à la fois peintre, sculpteur et architecte, dont les œuvres sont à l’origine du renouveau de la peinture occidentale et de ce vaste mouvement que fut la Renaissance ? Il se trouve simplement que le voleur après qui Bottando court depuis trois décennies est comme lui un maître dans son domaine, une sommité dont on ne sait pratiquement rien… A son actif, plus d’une vingtaine de vols commis dans quatre pays différents. Et à chaque fois, il s’agit de tableaux non photographiés qui n’ont jamais réapparu. Et tout cela sans que personne, dans plus d’une dizaines de services de police spécialisés, ne soupçonne même son existence. Du grand art… Bluffant, n’est-ce pas ?

A nouveau, Iain Pears nous entraîne avec jubilation sur les traces de son trio héroïque choral, si charismatique et complémentaire : le rusé général Bottando qui n’en finit plus de défendre son service contre les menées occultes des dirigeants italiens, toujours prêts à raboter les budgets ou à carrément couper les vivres ; la belle et intelligente Flavia di Stefano qui ne manque ni de resources ni d’audace pour parvenir à ses fins ; et le gaffeur en série, Jonathan Argyll, toujours prêt à aller se prendre les pieds dans le bon tapis. On retrouve aussi un personnage secondaire qui fait partie du paysage depuis le début, le richissime marchand d’art londonien Edward Byrnes, lui aussi dans une forme éblouissante.

Si la série de ces romans policiers artistico-historiques est délectable, cet opus y occupe sans aucun doute une place particulière, car il introduit dans la trame générale un quatrième personnage, aussi attachant et bien typé que les trois autres, un personnage réellement formidable dans le sens étymologique du terme. Une véritable prouesse quand on songe aux nombreux écrivains qui se sont cassé les dents à cet exercice périlleux. Quant à l’intrigue, elle se déroule sous nos yeux avec une vivacité et une efficacité presque diaboliques… Depuis trente ans, le boss, c’est Giotto et ce n’est pas une petite lettre anonyme qui va y changer quoi que ce soit.

Alors… Flavia et Jonathan démêleront-ils l’écheveau des pistes multiples et contradictoires qui semblent mener à Giotto ? Ce dernier, voleur génial et insaisissable, est-il réel ou chimérique ? Bottando arrivera-t-il à se dépêtrer des griffes de l’affreux Argan qui lorgne sa place ? Vous le saurez en lisant – ou plutôt en dévorant – Le mystère Giotto… Un polar historique atypique qui fleure bon le charme italien et l’humour britannique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :