Polar ésotérique – L’Ordre du Dragon, de James Rollins

Lors d’une messe dans la cathédrale de Cologne, des moines encapuchonnés interrompent brusquement l’office. Alors que les prêtres sont tués par la sinistre troupe, les fidèles qui venaient de communier meurent empoisonnés. Puis les assassins profanent le tombeau qui contient les saintes reliques des Rois mages, avant d’abattre les derniers survivants – tous les malheureux qui, n’ayant pas pris d’hostie, étaient en état de sidération depuis qu’ils avaient assisté, impuissants, à l’agonie des premières victimes. L’affaire, qui soulève l’indignation générale devant ce massacre gratuit, est si grave que le gouvernement américain réclame aussitôt l’intervention de la Sigma Force, un groupe d’action secrète spécialisé dans les enquêtes délicates. Très vite, les agents menés par le commandant Grayson Pierce sont confrontés à une mystérieuse société ésotérique, ultra violente et dont les origines remonteraient au Moyen Âge : l’Ordre du Dragon.

A l’origine, Jim Czajkowski – James Rollins, en pseudo – un homme d’action passionné de spéléologie et de plongée sous-marine, était vétérinaire à Sacramento avant de décider de tout plaquer pour se consacrer à l’écriture de romans et de scénarios de cinéma… Et il a bien fait !

Pour une fois que je commence par le premier d’une série, cela vaut la peine que je le souligne ! L’Ordre du Dragon inaugure en effet le cycle des aventures du groupe Sigma Force, avec ensuite La Bible de Darwin, La malédiction de Marco Polo et Le dernier Oracle. D’autres romans se sont ensuite ajoutés à cette liste de très bons morceaux de littérature. L’Ordre du Dragon est une de ces histoires comme on les aime, une histoire qui démarre sur les chapeaux de roue ! Les héros « badass » à souhait  – le commandant Grayson Pierce, dit Gray ; son ami l’agent Monk ; la très efficace Kat Bryant ; et deux « pièces rapportées » : le cardinal Vigor Verona et sa nièce, la très belle lieutenant Rachel Verona – s’élancent à la poursuite des assassins en mettant en commun toutes leurs ressources scientifiques, physiques, technologiques et diplomatiques. Acharnés à découvrir la vérité et à déjouer les sombres projets de l’Ordre du Dragon, ils couvrent des milliers de kilomètres, de Cologne à Rome, d’Alexandrie à Avignon. Et il faudra bien tout ce déploiement d’énergie pour venir à bout de ces drôles de loustics qui semblent toujours avoir une longueur d’avance sur le groupe Sigma. De nombreuses aventures pétaradantes donc (une cathédrale consumée par un incendie allumé au lance-flammes, la basilique Saint-Pierre si secouée qu’elle menace de s’effondrer, des explorations sous-marines… j’en passe et des meilleures), mais aussi une romance bien sympathique dans cette histoire à très haut taux de testostérone. Pour couronner le tout, quelques trahisons qui volent très bas et qu’on ne voit pas venir. Excellent, du début à la fin !

J’avoue avoir dû m’y reprendre à deux fois pour parvenir au bout de ce roman palpitant au rythme infernal. A posteriori, j’ignore pourquoi la sauce n’avait pas pris la première fois, et je suis très heureuse d’avoir décidé de donner une seconde chance à cette série captivante, dont je vais pouvoir me régaler dans les semaines à venir. Question de timing, de sensibilité, ou que sais-je ? A méditer pour d’autres livres récalcitrants à mon goût de lectrice…

L’intrigue est dense et bien construite avec un enchaînement imparable de rebondissements en tous genres Quant au sujet, il est parfois un peu compliqué à cerner, mais la documentation est réellement au top. L’écriture est très belle, et le découpage des séquences est vraiment très habile. On se laisse véritablement embarquer par cette histoire incroyable de réseaux survivant depuis le fond des âges, au point de courir souvent vérifier l’une ou l’autre référence présentée dans ce magma d’une rare intensité. L’occasion de quelques belles découvertes, en plus d’un délicieux moment de lecture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :