Policier classique – Le crime du golf, d’Agatha Christie

Paul Renauld, un riche marchand ayant fait fortune en Amérique du Sud, fait appel à Hercule Poirot par une lettre dans laquelle il le supplie de le retrouver chez lui, en France, à mi-chemin entre Boulogne et Calais : dans sa lettre, il explique se trouver en  grand danger de mort. Poirot et Hastings quittent donc Londres pour se rendre chez Renauld mais, à leur arrivée, il est déjà trop tard : Renauld a été découvert mort par la police le matin même sur un parcours de golf attenant à la propriété du défunt. Poirot propose au commissaire chargé de l’enquête et au procureur qui sont présents sur la scène de crime de les aider dans leur enquête. C’est alors qu’un certain Giraud de la Sûreté de Paris débarque et bouleverse les investigations en utilisant des méthodes modernes et en récoltant par son antipathie l’hostilité des autorités locales et surtout celle de Poirot.

Oyez, oyez, les fans ! Le duo magique Poirot-Hastings est réuni pour le meilleur et pour le meilleur ! Introduite avec brio dans La Mystérieuse Affaire de Styles (1920), cette paire d’amis se sépare à la fin de cette affaire – car Hastings se marie… Mais quelle affaire ! Une intrigue incroyablement riche et enlevée, déclinée selon le goût français qu’affectionnait la Dame de Torquay, dans la lignée des romans de Gaston Leroux. Dans ce roman, Agatha Christie, puisant à des sources historiques, comme la fameuse affaire Marguerite Steinheil, peut laisser libre cours à son talent pour « remixer » tout cela à sa manière et peut aussi, par la voix de Poirot, formuler quelques considérations sur la nature humaine – un thème qui lui tenait à cœur et qu’elle placera au centre des préoccupations de son autre protagoniste vedette, Miss Marple.

Publié en 1923 sous le titre Murder on the Links (seulement en 1932 en France), Le Crime du golf postule le schéma des répétitions criminelles, avec l’idée qu’on peut améliorer les procédés pour obtenir un acte parfait… Mais c’est sans compter les petits grains de sable impossibles à anticiper et encore moins à éviter, en dehors de la présence de tout limier qui voudrait, à l’instar de Poirot, faire travailler ses petites cellules grises. Le Crime du golf, c’est l’irruption de l’imprévu dans un plan qui aurait dû envisager toutes les possibilités… Justement : c’est tout ce qu’aime le lecteur de romans policiers ! La réponse à la question : quand et comment la petite combine va-t-elle tourner court ? Ici, c’est l’histoire du pompier pyromane rattrapé par l’incendie qu’il vient d’allumer. L’entrée en scène de Poirot, c’est la cerise sur le gâteau !

Plusieurs adaptations pour ce roman cultissime, au nombre desquelles l’épisode de la série Hercule Poirot d’ITV en 1996, avec David Suchet dans le rôle de Poirot et Hugh Fraser dans celui d’Hastings, et aussi l’épisode 7 de la saison 2 des Petits Meurtres d’Agatha Christie, où le duo magique est remplacé par un trio tout aussi réussi, celui de Samuel Labarthe (Commissaire Laurence), Blandine Bellavoir (Alice Avril) et Elodie Franck (Marlène Leroix).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :