Histoire – Hannut et sa région au début du siècle, de Roger Vilken

«Affectueusement à Catherine pour son beau travail à l’école – Mamy, juillet 1995»

Lorsque ma grand-mère paternelle m’a offert ce livre, c’était bien du 20e siècle dont il s’agissait… Cela peut sembler curieux, maintenant que nous sommes entrés de plain pied dans le 21e siècle. Quand j’étais enfant, je pensais avec curiosité que mes arrière-grands-parents, que je n’ai pas connus, étaient tous nés au siècle précédent – le 19e siècle… A présent, je songe avec un certain vertige que c’est moi qui suis née au siècle précédent – le 20e siècle – tandis que ma fille née en 2005 est une jeune personne bien de son temps. C’est toujours aussi poignant de rencontrer, au fil des pages tournées, quelques annotations de la main de ma grand-mère, véritable puits de science pour l’histoire locale, hélas disparue avec toutes ses belles histoires depuis 23 ans déjà… C’est certain : le temps est bien une chose relative, ce « joueur avide qui gagne sans tricher », qu’évoquait Baudelaire dans ses Fleurs du Mal.

Comme l’expose l’avant-propos, ce livre n’est pas un livre d’histoire : son objectif n’est pas de relater l’histoire de Hannut et de sa région, mais plutôt, au travers de cartes postales les plus représentatives ou les plus évocatrices, de ressusciter le cadre de vie de nos aïeux dans les années 1900 et suivantes. Hannut et aussi tous les villages qui l’entourent, tous ces petits coins de Hesbaye où la vie se déroule à un rythme ancestral, sans événement mémorable ou exceptionnel, sans activité folklorique particulière, sans rien qui puisse retenir l’attention des photographes de l’époque… Tout cela est possible grâce à ce document merveilleux et inégalable : la carte postale, qui livre une image directe et précise de notre passé, une image qui parle d’elle-même. La plupart de ces documents à la valeur inestimable proviennent de la boutique hannutoise de Jules Dubois, qui les édita et les diffusa.

Avis aux amateurs de beaux documents et de commentaires habilement rédigés qui donnent réellement l’impression de voyager dans le temps, au gré de plusieurs sections thématiques : les transports, les églises, les écoles, les châteaux, le monde agricole, les moulins, les sucreries, les brasseries, les petites industries, les grands-routes, la ville de Hannut en 1900, la vie au village. De quoi toucher du doigt la vie rude des générations qui nous ont précédés sur ce sol de Hesbaye, un sol nourricier mais exigeant, une vie dépourvue de tous les conforts auxquels nous sommes habitués au point de ne plus les voir, une existence qui se concentrait finalement sur l’essentiel.

L’ouvrage, autoédité, est aujourd’hui épuisé : il est cependant disponible en prêt dans tous les fonds d’histoire locale de la région et aussi à la consultation à la Commission d’Histoire locale de Hannut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :