Policier classique – Miss Marple au Club du mardi, d’Agatha Christie

Chaque mardi soir, Jane Marple réunit  chez elle ses amis pour tenter de résoudre une série d’énigmes prétendument insolubles. Mais voilà, Miss Marple est convaincue qu’aucun mystère ne doit pouvoir résister à un certain type d’esprit. Et si c’était le sien justement ? C’est ce qu’elle va tenter de prouver avec le club du mardi et la résolution de cas parmi les plus complexes et les plus intéressants.

Miss Marple au Club du Mardi est un recueil de nouvelles édité en 1932 sous le titre original The Thirteen Problems – la nouvelle, un format court et enlevé qu’affectionnait la Dame de Torquay et qui est particulièrement bien adapté à l’introduction du personnage de Miss Marple et de son cercle. Il faut un an et une réédition pour que l’ensemble prenne le nom qui lui restera dans la postérité : The Tuesday Club Murders. A l’époque, les treize nouvelles sont éditées dans le même volume, avant d’être présentées dans deux tomes : Miss Marple au Club du mardi et Le Club du mardi continue.

Le Club du mardi lors de sa première réunion,  c’est un groupe d’amis réunis chez Miss Marple, dans son confortable cottage de St.Mary Mead. En sont : son neveu Raymond West, la jeune artiste Joyce Lemprière, l’ex-commissaire de Scotland Yard sir Henry Clithering, le pasteur Pender et l’avoué Petherick. La discussion est animée et bientôt les six personnes présentes décident de se lancer dans un défi. Ils présentent à tour de rôle un mystère à résoudre, à charge pour l’assemblée et plus particulièrement pour l’infatigable Miss Marple d’en donner le fin mot : 1) Le Club du Mardi ; 2) Le Sanctuaire d’Astarté ; 3) Les lingots d’or ; 4) Le Perron sanglant ; 5) Motif contre occasion ; 6) Le pouce de saint Pierre. Des énigmes jusque là non résolues mais qui n’ont aucune chance de le rester face à la sagacité de Miss Marple, étonnant petit bout de femme qui en sait décidément bien long sur la nature humaine.

Le Club du mardi, c’est bien plus qu’un titre accrocheur : c’est le plaisir des nouvelles dans une ambiance so british, inimitable et si bien rendue, un format court qui contient tout ce qu’il faut pour créer l’intrigue, l’effroi, puis la lumière.

Sept autres nouvelles dans Le Club du mardi continue, pour le plus grand bonheur des lecteurs.

A découvrir ou à redécouvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :