Policier classique – Le Club du mardi continue, d’Agatha Christie

Pourquoi cette dame anglaise comme il faut a-t-elle tué sa demoiselle de compagnie ? Qui a bien pu subtiliser le testament de ce vieux monsieur ? Et si ce n’est pas Mabel qui a empoisonné son mari, alors qui ? Aux petites soirées de Miss Marple, chacun y va d’une histoire étrange dont il a, un jour ou l’autre, été témoin. Mais la vieille demoiselle, impavide dans son fauteuil, dénoue les intrigues les plus  confuses avec la même assurance tranquille qu’elle noue les points de son éternel tricot : c’est qu’elle a beaucoup observé les gens de son village et que la nature humaine est invariable.

Vous souvenez-vous du club du mardi, cette réunion atypique au coin du feu, chez Miss Marple ? L’objectif n’était pas de discuter de tricot ou du goût de la marmelade, mais bien d’élucider des mystères non résolus, en les présentant à la sagacité de l’hôtesse, étonnante petite personne en apparence si fragile. Voici le second round !

Un an plus tard, sir Henry est de retour à St. Mary Mead chez le colonel Bantry et son épouse Dolly. La dame cherchant un sixième invité pour le dîner, l’ex-commissaire propose Miss Marple et explique comment, un an plus tôt, la malicieuse demoiselle a résolu toutes les énigmes de ses hôtes. Mrs Bantry accepte et brûle de voir si Miss Marple est toujours capable de solutionner les énigmes les plus sombres. Aux Bantry et à leurs invités, se joignent également l’actrice Jane Heller et le Dr Lloyd, pour une nouvelle réunion du club du mardi : 7) Le Géranium bleu ; 8) La demoiselle de compagnie ; 9) Les quatre suspects ; 10) Une tragédie de Noël ; 11) L’Herbe de mort ; 12) L’affaire du bungalow.

Et enfin, lors d’un nouveau séjour de sir Henry, une affaire éclate : celle de la mort d’une jeune fille du village qu’on a retrouvée noyée. A St. Mary Mead, tout le monde est effaré. Mais Miss Marple a percé le secret de l’identité du meurtrier : pour le débusquer, elle a besoin de l’aide de sir Henry qui sait, grâce au club du mardi, que ses conclusions sont solides. C’est le n°13 : Une noyée au village.

Une suite à la hauteur du premier volume, Miss Marple au Club du mardi. Le charme so british et l’atmosphère à nulle autre pareille sont à nouveau au rendez-vous pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :