Vidocq – Le suicidé de Notre-Dame… Enquêtes et mystères dans les bandes dessinées

Automne 1813. Après la débâche en Russie un an plus tôt, l’empire de Napoléon vacille et le crime prolifère à Paris. Mais au quai des Orfèvres, l’ex-bagnard Vidocq dirige d’une main de fer la déjà redoutée Sûreté, exclusivement composée de criminels repentis.

Une « bande à Vidocq » dont l’efficacité et les méthodes dérangent certains policiers de la préfecture de police, à commencer par l’inspecteur Javert. Peu apprécient que Vidocq, fort de sa nouvelle notoriété, soit appelé à démêler des affaires criminelles d’une tout autre ampleur que celles qui lui étaient assignées jusqu’ici.

Par exemple, celle du mystérieux suicide au pistolet, en pleine messe dominicale à Notre-Dame de Paris, d’un brillant colonel baron d’Empire.

Un graphisme vif, ciselé, parfois un peu agressif, mais très adapté au rythme de la narration. Le premier d’une série que j’ai bien envie de compléter.

Scénario Richard D. Nolane

Dessin Sinisa Banovic

Couleurs Matteo Vattani

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :