Biographie – Marie-Antoinette, la dernière reine, d’Evelyne Lever

Elle est sans doute la femme la plus controversée de l’Histoire de France. Surnommée tour à tour « l’Autrichienne » ou « Madame déficit », de l’affaire du collier de la reine à la fuite de Varennes, en passant par sa liaison avec le comte Fersen, Marie-Antoinette déclenche les polémiques. En retraçant l’histoire de la dernière reine de France, Évelyne Lever, spécialiste de l’Ancien Régime et de la Révolution française, fait la part des choses entre ce qui relève du mythe et ce qui relève de la réalité. Mariée à 15 ans au futur Louis XVI, le 16 mai 1770, elle adopte très vite l’attitude d’une enfant gâtée. Mère affectueuse, elle joue un rôle politique important dès le début de la Révolution – au point que Mirabeau dira d’elle que « le roi n’a qu’un homme, c’est sa femme ». Femme sentimentale et frivole à l’existence tragique – elle est guillotinée le 16 octobre 1793 –, Marie-Antoinette trouve en Evelyne Lever une avocate déterminée.

Encore une de ces biographies que l’on dévore d’une traite et qu’on aime relire encore et encore. A la veille d’un petit voyage qui nous emmènera, ma fille Julie et moi, découvrir Paris (à Pâques 2022, trois ans après Versailles), voilà un petit bijou à mettre dans les mains de mon ado lectrice.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :